dimanche 1 juin 2014

levy

serai absent la semaine prochaine, mais après, il y aura des disponibilités.
 
Pendant que je suis là : j’ai eu avant-hier (sur Facebook), un long échange avec un camarade qui a toujours, dans les débats sur “le voile”, adopté la position “prohibitionniste” (pour la loi du 15 mars 2004, pour le licenciement de l’employée de Baby-Loup....) et au bout d’un moment, il me dit : “C'est quand même un problème de penser qu'au sein même de sa propre organisation qui n'est pas très grosse, pas très influente il y a en plus des camarades (pas spécialement isolés) qui 1- légitiment le racisme 2- ouvre un boulevard au FN 3- sont des adversaires de l'égalité des droits. non ?” Ce à quoi je lui ai répondu : “Ce qui est un problème, ce n'est pas de le penser, c'est que ce soit le cas. Difficile de contester que le déferlement raciste qui a accompagné les "débats sur le voile" ont légitimé l'islamophobie et le racisme en général, et que cette légitimation a fait sauter quelques digues. Je suis d'ailleurs effrayé de voir qu'aucune des analyses produites à l'issue du scrutin n'insiste sur cette évidence : si 25% des gens ont voté pour un parti raciste, c'est bien que la bataille de l'antiracisme a été perdue.” Et à sa remarque : “ben c'est un peu déprimant de penser que la légitimation du FN commence dès le FdG et dès Ensemble”
je répondais : “Oui, c'est déprimant. Mais on ne va pas arrêter la réflexion parce que l'on bute sur des réalités déprimantes”...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire